Nouvelles

27 de Juillet 2018

Jour 6. Mettre un nom à l’histoire de grâce

Le 6e jour de l’Assemblée a marqué le début de la deuxième partie de notre rencontre. Guidés par l’équipe ESDAC, les délégués ont commencé des journées de discernement. L’invitation au discernement a été élargie à toute la Communauté Mondiale, en lui demandant de nous accompagner et de nous soutenir avec sa prière. Pour cette Assemblée, nous  demanderons  notre grâce  comme suit : « Nous désirons plus de profondeur et d’intégration dans le vécu de notre charisme CVX dans le monde d’aujourd’hui ».

Le premier pas de cette deuxième étape a été de faire mémoire de ces  six jours en Assemblée. Parcourir la frise chronologique de la CVX et voir en elle les différents évènements qui ont eu lieu. Il ne faut surtout pas se culpabiliser ou entrer en conflit avec ces événements, qui nous aident à nous demander ce que nous allons faire avec cette histoire reçue. Ils nous aident à pouvoir  pénétrer dans la vie et la diversité. Il est normal que nous subissions des blessures tout au long de cette histoire, mais elles n’en constituent pas le noyau central.  Convertissons ces blessures en cicatrices.

Il y a deux façons de comprendre ce temps de l’Assemblée : en mode affaires ou en mode discernement.

Nous pouvons entrer dans une dynamique centrée dans les affaires : orienter notre rencontre vers la tâche, la recherche des solutions, l’anxiété pour la propre Assemblée – Que dira-t-on dans l’avenir de l’Assemblée à Buenos Aires?

Ou, au contraire, nous cherchons des chemins pour créer la fraternité et le corps apostolique, nous voyons la vie avec le regard de Dieu, nous écoutons des sentiments et des motions, et nous nous laissons conduire par le Seigneur,  tout en confiant que la prière fasse émerger le fruit. Nous avons eu une invitation claire à vivre ces jours selon le deuxième mode. C’est là où nous en sommes, et en tant que délégués, nous vous demandons de prier pour nous.

En après-midi, on nous a proposé de prier et de mettre un nom à notre grâce reçue. Le nom de grâce veut exprimer l’identité, la vocation et la mission d’une personne ou d’une communauté. Compassion, Miséricorde, Fils Bien-aimé, Christ blessé et souriant, Dieu avec nous, Jésus compagnon : voilà quelques noms de grâce qui ont émergé pendant le partage en plénière.

On décida que le 7e. jour se déroule en silence. Continuons à prier pour cette Assemblée.